LQJ-287

* Le vice-recteur à la mobilité travaille en étroite collaboration avec la cellule mobilité de l’Administration des ressources immobilières, composée de Véronique Loiseau, Patrick Jacquemin et AnneFrançoise Baijot. janvier-avril 2024 i 287 i www.uliege.be/LQJ 16 univers cité L’équipe rectorale, emmenée par la rectrice AnneSophie Nyssen, a bien l’intention de réduire drastiquement les émissions de CO2 générées par les activités de l’ULiège. Des progrès ont déjà été accomplis en ce sens, avec, notamment, l’installation de la cogénération biomasse intégrée à la centrale thermique (en 2011), mais il faut à présent avoir le courage de s’attaquer aux transports. « Pour diminuer de 50 % notre empreinte écologique, nous devons mettre en place des alternatives crédibles à la voiture, note le Pr Pierre Duysinx, vice-recteur à la mobilité et aux relations internationales. Mon rêve à long terme serait de transformer la zone nord du campus du Sart-Tilman (entre les homes et les amphis de l’Europe) en un territoire sans voiture, avec des parkings de délestage et des bus confortables acheminant les étudiants et les chercheurs tout autour du périmètre. » EN VOITURE PARTAGÉE, À PIED, À VÉLO Encore faut-il convaincre tous les automobilistes. Depuis quelques années, l’Université favorise le covoiturage. Si la plateforme Ugo connaît un succès d’estime (surtout lors des grèves de bus !), « les voitures partagées, elles, commencent à faire partie du paysage : il y a en moyenne 80 voitures de ce type à Liège, ce qui est appréciable, note le vice-recteur. Nous avons conclu un accord avec la société Poppy Mobility (une start-up où travaillent de nombreux alumni de l’ULiège) : en échange de l’accès à nos parkings ouverts, la société nous fournit des statistiques d’utilisation de leurs véhicules afin que nous puissions évaluer l’ampleur du phénomène. » C’est l’autre défi du vice-recteur Duysinx et de son équipe* : encourager la mobilité douce sur le campus. Un premier effort concerne les piétons et les usagers lents : « Nous rénovons les chemins en veillant, notamment, à leur éclairage dans le respect des contraintes imposées par la zone naturelle que constitue le Sart-Tilman, expose Pierre Duysinx. Mais nous allons en aménager davantage. » Le deuxième effort concerne le vélo. « L’expérience du vélo partagé a été concluante mais reste limitée. Par contre, nous constatons un engouement général – du personnel principalement – pour ce mode de déplacement. Ma volonté est donc d’établir un véritable réseau de voies cyclistes vers le campus et sur tout le plateau. Ainsi, nous rénovons celles qui existent en les prolongeant là où des jonctions faisaient défaut (près des homes, de la Botanique, de la faculté des Sciences appliquées ou encore du CHU…). Alors que ce maillage était resté inchangé pendant des années, nous venons d’augmenter de près de 50 % la longueur totale des allées cyclistes sur le Sart-Tilman. L’opération s’est terminée à Noël : les assises en béton et l’éclairage intelligent garantissent maintenant la sécurité de tous les usagers. » Notons encore l’aménagement de parkings pour vélos (avec douches) : « Il y a à présent un local fermé dans le parking de la chaufferie en ville, un espace sécurisé à HEC-ULiège et des parkings sécurisés seront implantés, en janvier, devant plusieurs Facultés au Sart-Tilman. Pour le printemps, nous poursuivons avec des locaux réservés aux cyclistes et aux joggeurs, en transformant les sous-sols de plusieurs bâtiments (B52, B37, etc.). Un projet est à l’étude à Gembloux Agro-Bio Tech. » Au-delà des travaux sur le campus, l’objectif du vice-recteur est aussi de permettre aux amateurs de la petite reine de rejoindre le Sart-Tilman sans encombre. « Grâce au soutien de la Région wallonne, une première “cyclostrade” va être construite en 2024 entre le moulin de Colonster (et le ravel de l’Ourthe) et l’Institut de Botanique, le long du Les parkings du Sart-Tilman seront-ils bientôt obsolètes ? Peut-être, mais pas tout de suite du moins… Le vice-recteur à la mobilité et aux relations internationales, Pierre Duysinx, étudie les offres alternatives à la voiture. ARTICLE PATRICIA JANSSENS Campus du Sart-Tilman Vers une mobilité douce

RkJQdWJsaXNoZXIy MTk1ODY=