LQJ-287

Rendre à l’espace urbain ses multiples voix au travers des écritures de rue, voilà le projet dans lequel se sont lancés en 2020 François Provenzano, professeur de sciences du langage et rhétorique en faculté de Philosophie et Lettres à l’ULiège, et Alexandre Lansmans, doctorant dans le même service. Ensemble, ils ont mis sur pied la première collection liégeoise d’inscriptions urbaines en ligne. Baptisée “Textures urbaines”, la collection qui compte 4000 éléments a été initiée par le Pr Provenzano. « L’enjeu est notamment de montrer que la rhétorique peut aussi étudier des discours a priori peu légitimes », dit-il. Alexandre Lansmans, de son côté, a collecté la plupart des inscriptions. Pendant deux ans, il a arpenté le centre-ville, photographiant et inventoriant stickers, graffitis et autres affiches, qui participent de l’environnement graphique des rues. Le duo a choisi le centre liégeois comme terrain pour développer son projet. « Liège est une ville prise entre deux logiques : d’un côté, une volonté des pouvoirs publics de lisser l’image de la ville à des fins de marketing urbain Textures urbaines ARTICLE HADRIEN RENCK - photos A. Lansmans janvier-avril 2024 i 287 i www.uliege.be/LQJ 68 ici et ailleurs

RkJQdWJsaXNoZXIy MTk1ODY=